{books} Le livre du mim, du waw et du numAuthor Ibn Arab – Bilb-weil.de

Tout en mettant en garde contre les mauvaises r cup rations de la science des lettres, l auteur explique et commente l approche et l expos qu en a fait Ibn Arab , travers une rigueur logique et m taphysique de haut niveau Cette science n est toutefois pas la port e de n importe qui, ni n est n cessaire pour les gens ordinaires, et s inscrit dans une initiation spirituelle qui allie doctrine et action, et dont certains aspects cosmologiques et spirituels ne sont connaissables vraiment que par l exp rience spirituelle qui d coule de l initiation Ibn Arab mettra lui m me en garde le lecteur qui ne fait pas partie de ses disciples et compagnons avanc s, ou qui n a pas atteint la saintet , auquel cas, soit cette science ne lui sera pas profitable, soit il risquera de ne pas y comprendre grand chose ou m me de tomber dans certaines d viances doctrinales par inadvertance et ignorance de ce que Ibn Arab souhaitait exprimer r ellement et qui est, selon Ibn Arab lui m me, toujours dans l orthodoxie qur nique, puisque tous ses tr sors proviennent du Qur n sublime selon ses propres mots. Une tude fort int ressante sur les secrets des lettres dites faibles, leurs cosmologie et pourvoir en lumi re des enseignements d Ibn Arabi l andalous. Impossible de pas mettre 5 toiles ce livre, par contre livre viter pour un occidentale qui n aurait pas au moins lu 4 ou 5 livres de Ren Gu non, c est le minimum requis, et encore. conforme sa pr sentation, rien dire. Le pr sent trait met en lumi re le caract re primordial de la Science des lettres, ce qui contribue expliquer la longueur inhabituelle du texte introductif Cette science n est pas une science du discours compos de mots et d id es elle pr c de celle des Noms, car ce qui est simple pr c de ce qui est composc est une science de la Parole divine principielle, qui est l aspect manifest du Verbe Cette Parole ant rieure au discours rationnel ne peut tre comprise par l intellect car, tout comme le Coran, elle est une r alit incr e De l d coule sa fonction initiatique qui en fait un moyen privil gi pour la r alisation de l Identit Supr me c est pourquoi la Science des lettres est appel e la Science des Saints, tant bien entendu qu il s agit ici de l lite des Saints R alis s Charles Andr Gilis est certainement l un des plus grands interpr te de l Oeuvre d Ibn Arab Charles Andr Gilis nous pr sente ici un texte in dit d Ibn Arab sur la Science des lettres